Le Contrat Enfance Jeunesse est un dispositif contractuel pluriannuel de co-financements passé entre la CAF et les collectivités territoriales compétentes pour développer et optimiser la fonction accueil des enfants de 0 à 17 ans habitant le territoire Centre Tarn.

Ce contrat a été renouvelé pour la période 2018-2022 entre la Communauté de Communes Centre Tarn, la CAF du Tarn et la MSA Nord Midi-Pyrénées Nord. Ainsi, après avoir effectué en 2017-2018 un diagnostic de territoire partagé sur l’identification des 0-17 ans et les besoins des familles en matière de garde, des axes stratégiques ont été définis par les financeurs.

Voici la synthèse des résultats et les axes de développement définis pour 4 ans :

Dans le secteur de la petite enfance, le territoire Centre Tarn se caractérise par une offre d’accueil moins importante qu’en 2013 (précédent diagnostic). Cette baisse se justifie par la baisse du nombre de places en accueil individuel (départ à la retraite d’assistant(e)s maternel(le)s non renouvelé(e)s). Le territoire intercommunal est un territoire attractif or l’offre de garde apparaît inférieure à la demande.

En conséquence, en termes de développement, la volonté politique de la Communauté de Communes Centre Tarn est de :

– Soutenir l’association « Optit bonheur » pour finaliser le projet de création d’une micro-crèche à Lamillarié.
– Maintenir la qualité des structures collectives existantes
– Maintenir son rôle de coordination Petite Enfance
– Maintenir le fonctionnement du Relais d’assistants Maternels (« Les Petits Canaillous« )
– Soutenir et développer le mode de garde individuelle

Dans le secteur de l’enfance- Jeunesse, le territoire Centre Tarn se caractérise toujours par une offre d’accueil communale diversifiée mais sans cohésion réelle entre les divers modes de garde. Afin que l’ensemble des services enfance œuvrent dans un même sens, la définition d’objectifs communs s’imposent.
Le transfert de la compétence « enfance et jeunesse- temps extras et périscolaires » des communes à l’intercommunalité est à l’étude.

En attendant le transfert, les communes de Réalmont, Montredon-Labessonnié et Lombers signataires du contrat, maintiennent les actions « enfance-jeunesse » inscrites sur le précédent contrat 2014/2017.

La Convention Territoriale Globale se substituera en 2020 au Contrat Enfance-jeunesse 2018/2022. Le soutien des actions enfance sera maintenu.

Diagnostic CEJ 2018-2021